Actualité

Le Port : inauguration de la Maison de l’éducation et de la parentalité

Publié le : 5 novembre 2018

 

La com­mune du Port inau­gu­rait, Mar­di 30 Octo­bre, la Mai­son de l’éducation et de la parental­ité (Mep), pre­mière struc­ture de ce type sur l’île. Devant un parterre de par­ents, le maire a coupé le ruban tri­col­ore, fier d’offrir aux par­ents por­tois et por­tois­es, ce lieu-ressource créé à leur atten­tion et à leur usage.

Olivi­er HOARAU – maire du Port :

« C’est un pro­jet qui nous tenait à cœur, et je suis fier de le voir réal­isé aujourd’hui. L’une des raisons d’être de cette mai­son de la parental­ité, c’est répon­dre à la ques­tion “com­ment pren­dre en compte les besoins des enfants et des par­ents ?”. Ce lieu per­met d’échanger des expéri­ences, partager des opin­ions sur l’éducation, partager des façons de faire. C’est un lieu de ren­con­tre dont, selon moi, il va ressor­tir beau­coup de richesse.

Il y aura aus­si des con­férences pour amen­er le par­ent à réfléchir sur cer­taines thé­ma­tiques, mais aus­si des ate­liers. Je suis vrai­ment heureux de voir que ce pro­jet a retenu l’attention de la Caisse d’Allocations Famil­iale de la Réu­nion, du Con­seil Départe­men­tal, et des par­ents, venus nom­breux en ce jour d’inauguration. »

Joelle DROUET —  Direc­trice de la Mai­son de l’éducation et de la parental­ité :

« C’est un pro­jet qui a mûri au long des années. Il existe de nom­breuses struc­tures en direc­tion des enfants, des seniors, du hand­i­cap, mais il n’y avait rien pour les par­ents. Du coup, j’ai pen­sé qu’il serait intéres­sant d’offrir un lieu ressource qui leur serait spé­ciale­ment dédié et que nous puis­sions les accom­pa­g­n­er dans leur rôle parental, sans juge­ment, dans la bien­veil­lance, per­suadés qu’ils ont en eux-mêmes les ressources. Notre rôle étant de les aider à révéler ces com­pé­tences.

Nous pro­posons des ate­liers thé­ma­tiques. Par exem­ple sur l’estime de soi, ou un autre thème qui intéresse de nom­breux par­ents : l’usage des écrans. L’objectif est de soutenir les par­ents, qui peu­vent se sen­tir par­fois dépassé, per­du ou fatigué par les soucis du quo­ti­di­en. Un lieu d’accueil, d’écoute, de sou­tien. Que les par­ents puis­sent se dire : “j’ai un souci, j’ai un endroit ou je peux être accueil­li et enten­du”. À nous, ensuite, de pren­dre en charge ou de le réori­en­ter vers les ser­vices com­pé­tents selon la prob­lé­ma­tique énon­cée. »

Une maman présente ce jour-là :

« La mai­son de la parental­ité c’est un lieu qui nous per­met de sor­tir de notre isole­ment. Par­fois, on se ren­ferme sur soi-même, on ne voit per­son­ne, on ne sait pas ce qui se passe autour, on ne sait pas vers qui se tourn­er. À la mai­son de la parental­ité, on peut retrou­ver d’autres par­ents, c’est un lieu de ren­con­tre, d’échange, d’ouverture, un lieu pour les Por­tois et les Por­tois­es. C’est un lieu qui nous fait grandir, pren­dre de la con­fi­ance, qui nous donne l’envie de réalis­er des choses pour nous et pour nos enfants. Nous sommes vrai­ment con­tents que ce lieu existe aujourd’hui.»

Par­mi les objec­tifs de ce nou­v­el équipement, citons :
la volon­té d’offrir aux par­ents une struc­ture dédiée à leur bien-être, et par inci­dence, au bien-être de leur(s) enfant(s);
un lieu de co-appren­tis­sage per­me­t­tant de con­solid­er leurs con­nais­sances sur le bon développe­ment de l’enfant, notam­ment en favorisant des actions qui ren­for­cent le lien par­ent-enfant, sur la base d’une édu­ca­tion bien­veil­lante et bien-trai­tante ;
un espace acces­si­ble et ouvert à tous, basé sur une démarche tran­scul­turelle facil­i­tant la co-con­struc­tion d’une cul­ture com­mune.

La mai­son de l’éducation et de la parental­ité tra­vaillera à met­tre en réseau l’ensemble des acteurs édu­cat­ifs, médi­co-soci­aux, asso­ci­at­ifs, présents sur le ter­ri­toire com­mu­nal afin de con­tribuer à la cohérence et au ray­on­nement des actions de sou­tien à la parental­ité. La ville affiche donc sa volon­té d’agir en com­mun, et d’une façon inno­vante, dans le champ de la parental­ité, en créant un pôle parental­ité qui regroupera à terme l’ensemble des dis­posi­tifs de la ville (la Mep, le Laep , les dis­posi­tifs « passerelle », …)