Tanzanie

OPOI_logo

Le contexte local

Données démographiques et sociales

Pop­u­la­tion : 50.8 mil­lions hab.

Espérance de vie : 65 ans

Crois­sance démo­graphique : 2.7 %

Taux d’alphabétisation : 71.8 %

Indice de développe­ment humain (classe­ment ONU) : 0.521 (151eme)

Com­mu­nautés représen­tées sur le ter­ri­toire :

La pop­u­la­tion se com­pose d’environ 125 groupes eth­niques. Les eth­nies Suku­ma, Nyamwezis, Chag­ga et Haya ont plus d’un mil­lion de représen­tants.

SUKUMA 14 %
CHAGGA 5 %
NYAMWEZI 4 %
MAKONDE 3 %
HEHE 3 %
HAYA 3 %
NYAKYUSA 2 %

source:  Mrisho.M (2004), Depoliti­cised eth­nic­i­ty in Tan­za­nia a struc­ture and his­tor­i­cal nar­ra­tive, Mzumbe uni­ver­si­ty : vol.27 (Nor 2) pp 47–70

 

Reli­gions représen­tées sur le ter­ri­toire :

Ter­ri­toire con­ti­nen­tal

Chré­tiens 30 %
Musul­mans 35 %
Croy­ances Autochtones 35 %

 

Zanz­ibar

Plus de 99% de Musul­mans
(Source : www.theodora.com.tanzania peo­ple 2016)

Un tiers des Tan­zaniens sont chré­tiens, un autre tiers sont musul­mans. Le tiers restant se répar­tie entre les nom­breuses reli­gions autochtones. Dans les régions rurales, cer­taines per­son­nes expri­ment leur foi en une reli­gion ani­miste. L’hindouisme et le boud­dhisme sont égale­ment présents par­mi les mem­bres des minorités asi­a­tiques.
(Source: www.shadowsofafrica.com)

 

Langues offi­cielles :

Swahili 70.8 %

Anglais 14.8 %

Données économiques

PIB par habi­tant : 2.7 USD (source : www.nbs.go.tz)

Taux de chô­mage : 2.9 % (source : www.nbs.go.tz)

 

Les politiques publiques

Les politiques publiques en faveur du soutien à la parentalité (depuis 2000)

La Poli­tique de développe­ment de prox­im­ité (1996)

Cette poli­tique met l’accent sur la four­ni­ture de ser­vices soci­aux de prox­im­ité aux familles dans le respect de l’égalité des sex­es et de l’équité, sur les respon­s­abil­ités de la famille dans l’utilisation des ressources naturelles disponibles pour le développe­ment durable de la pop­u­la­tion, et sur la con­struc­tion de la dig­nité et de l’unité au sein des mem­bres de la pop­u­la­tion. Elle demande à l’Etat de veiller à ce que tous les ser­vices soci­aux néces­saires soient disponibles : édu­ca­tion, san­té, eau, etc., et qu’ils soient acces­si­bles à tous, sans préjugé de sexe. La poli­tique insiste égale­ment sur la pro­tec­tion des femmes et des enfants con­tre toute forme de vio­lence fondée sur le sexe.

La Poli­tique nationale de développe­ment de l’Enfance (2008)

Cette poli­tique met par­ti­c­ulière­ment l’accent sur le droit des enfants à la nutri­tion, à la san­té, au loge­ment, à l’éducation, à la sécu­rité et à l’absence de dis­crim­i­na­tion. Elle indique le rôle et les respon­s­abil­ités des acteurs essen­tiels de l’enfance, dont les médi­a­teurs de prox­im­ité et les tra­vailleurs soci­aux. Son objec­tif est de pré­par­er un envi­ron­nement favor­able pour la mise en place effec­tive des divers pro­grammes de pro­tec­tion de l’enfance.

La Poli­tique de développe­ment de l’Enfance de 1994 révisée en 2008

Cette poli­tique impul­sée par le Min­istère du Développe­ment de prox­im­ité, du Genre et de l’Enfance (MoCDGC) vise à sen­si­bilis­er la pop­u­la­tion aux droits de l’enfant et aux mesures qui per­me­t­tent de les val­oris­er. Elle donne des ori­en­ta­tions et des recom­man­da­tions con­cer­nant les 3 piliers des droits de l’enfant, à savoir la vie, le développe­ment et la pro­tec­tion de l’enfance. Elle décrit les mesures à pren­dre pour assur­er la pro­tec­tion des enfants et le rôle que doivent jouer dans sa mise en œuvre les par­ents, les tuteurs, la pop­u­la­tion, l’Etat et les insti­tu­tions.

La révi­sion de 2008 porte le nom­bre des piliers à 5, en ajoutant la par­tic­i­pa­tion et la non-dis­crim­i­na­tion. Le pili­er « pro­tec­tion » prend en compte les enjeux suiv­ants :

- le mariage à un âge pré­coce

- les grossess­es chez les ado­les­centes

- les soins et l’éducation des jeunes orphe­lins

- la détéri­o­ra­tion morale dans les pop­u­la­tions

- la vio­lence con­tre les enfants

- le viol et l’humiliation des enfants

- les formes de tra­vail des enfants les plus graves.

La Poli­tique nationale de Sécu­rité sociale (2003)

Elle garan­tit la for­ma­tion des com­pé­tences pour les pro­grammes d’aide sociale comme la san­té de base, l’enseignement pri­maire, l’eau, la sécu­rité ali­men­taire et les ser­vices de pro­tec­tion sociale des groupes vul­nérables, notam­ment les enfants en sit­u­a­tion dif­fi­cile.

La Poli­tique nationale en matière de Hand­i­cap (2004)

Elle four­nit des recom­man­da­tions et indique les paramètres à pren­dre en compte pour la presta­tion des ser­vices aux per­son­nes hand­i­capées. Elle recon­naît l’importance de fournir aux hand­i­capés un envi­ron­nement favor­able qui leur per­me­tte de se livr­er à un tra­vail pro­duc­tif, et indique com­ment utilis­er les ressources disponibles pour amélior­er la presta­tion des ser­vices. Par ailleurs, cette poli­tique iden­ti­fie les domaines soci­aux, cul­turels et économiques d’intérêt essen­tiel pour la réal­i­sa­tion de ses objec­tifs. Elle définit les respon­s­abil­ités des parte­naires à l’égard de l’Etat cen­tral, des autorités locales, des familles, des pop­u­la­tions et des organ­i­sa­tions non gou­verne­men­tales.

La Loi n° 21 de 2009 sur l’Enfance

Elle porte sur la pro­tec­tion et le respect des droits de l’enfant. Elle oblige et habilite le Min­istre, le Com­mis­saire et les respon­s­ables en charge de la pro­tec­tion sociale à men­er des activ­ités pour la pro­tec­tion et la mise en œuvre de ces droits. Ces activ­ités prévues par la loi com­pren­nent le place­ment en famille d’accueil et l’adoption, les soins et la parental­ité, la garde et la pen­sion ali­men­taire, et les garanties juridiques.

La Loi con­tre la traite des per­son­nes (2008)

La loi définit comme trafi­quant de per­son­nes tout indi­vidu qui recrute, trans­porte, enferme, four­nit ou reçoit une per­son­ne par tout moyen, y com­pris sous pré­texte d’emploi dans le pays ou à l’étranger, de for­ma­tion ou d’apprentissage, à des fins de pros­ti­tu­tion, de pornogra­phie, d’exploitation sex­uelle, de tra­vail for­cé, d’esclavage, de servi­tude involon­taire ou de servi­tude pour dettes. Elle prévoit que la réin­ser­tion sociale des vic­times sec­ou­rues de la traite doit être faite par des agents de pro­tec­tion sociale dans le but de redonner à la vic­time un mode de vie nor­mal, ceci pou­vant inclure la four­ni­ture d’une aide judi­ci­aire, d’une assis­tance matérielle, d’une réha­bil­i­ta­tion psy­chologique et médi­cale, d’une réin­ser­tion pro­fes­sion­nelle, d’un emploi et d’un loge­ment.

La Loi sur l’Institut nation­al de For­ma­tion à la Pro­tec­tion sociale, Ch. 110 (r. et aug. 2002)

Cette loi oblige notam­ment le Con­seil d’administration de l’Institut à fournir des locaux pour l’étude et la for­ma­tion en matière de principes, de procé­dures et de tech­niques de développe­ment local du bien-être social et de dis­ci­plines voisines, et à organ­is­er des pro­grammes de for­ma­tion menant à des qual­i­fi­ca­tions pro­fes­sion­nelles dans la pra­tique générique et mul­ti­fonc­tion­nelle du tra­vail social. Le texte de la loi lim­ite l’Institut à la four­ni­ture de for­ma­tion générique pour les tra­vailleurs soci­aux générale­ment des­tinés à aider des groupes de béné­fi­ci­aires com­plex­es et spé­ci­fiques comme les enfants dans les foy­ers pour enfants.

La Poli­tique nationale de San­té (2007)

Cette poli­tique prône, entre autres, (1) l’identification et l’intervention pré­co­ces pour les enfants hand­i­capés, (2) la four­ni­ture de dis­posi­tifs d’assistance aux per­son­nes hand­i­capées, (3) l’élimination des atti­tudes néga­tives et la dis­crim­i­na­tion fondée sur l’âge et (4) la pro­tec­tion des per­son­nes âgées.

La Poli­tique nationale sur les Per­son­nes âgées (2003)

Elle a été élaborée pour guider la presta­tion de ser­vices aux per­son­nes âgées et encour­ager leur par­tic­i­pa­tion à la vie quo­ti­di­enne dans leur envi­ron­nement immé­di­at. La poli­tique iden­ti­fie les presta­tions de ser­vices essen­tielles comme étant (1) les ser­vices de san­té, (2) la généra­tion de revenus et (3) le sou­tien aux familles.

La Con­ven­tion des Nations Unies sur l’élimination de toutes les formes de dis­crim­i­na­tion à l’égard des femmes (CEDAW)

La Loi sur le Mariage, Ch. 29 (r. et aug. 2002)

Elle fixe l’âge min­i­mum du mariage pour les garçons à 18 ans et pour les filles à 15 ans ou 14 ans, dans les deux cas avec une autori­sa­tion spé­ciale du tri­bunal. L’ancienne dif­férence d’âge était dis­crim­i­na­toire. La loi pré­cise que le mariage doit être con­clu avec la libre volon­té des par­ties et que les châ­ti­ments cor­porels ne doivent pas être util­isés. Elle définit des règles en matière de garde et de pen­sion ali­men­taire. La loi sur le mariage et loi sur la fil­i­a­tion annu­lent et rem­pla­cent la loi islamique et le droit cou­tu­mi­er.

Les acteurs

Les organisations gouvernementales

Min­istry  of Health, Com­mu­ni­ty Devel­op­ment, Gen­der, Seniors and Chil­dren

Min­is­ter of Edu­ca­tion, Sci­ence, Tech­nol­o­gy and Voca­tion­al Train­ing

Min­is­ter of Lands, Hous­ing and Human Set­tle­ments

Min­is­ter of Works, Trans­port and Com­mu­ni­ca­tion

Prime Minister’s Office

Pol­i­cy, Par­lia­men­tary Affairs, Labour, Employ­ment, Youth and the Dis­abled

Min­is­ter of Agri­cul­ture, Live­stock and Fish­eries

 

Les organisations non gouvernementales

Organ­i­sa­tions locales

1. Kio­ta women health and devel­op­ment (KIWOHEDE)

2. Tan­za­nia media wom­ens asso­ci­a­tion (TAMWA)

3. SOS Children’s Vil­lages Inter­na­tion­al

4. HAKI ELIMU

5. Tan­za­nia Gen­der Net­work Pro­gram (TGNP)

6. Tan­za­nia Women’s Lay­ers asso­ci­a­tion (TAWLA)

7. Tan­za­nia Legal  and Human  Rights Cen­tre (TLHRC)

8. Marie Stopes Tan­za­nia (MST)

Organ­i­sa­tions inter­na­tionales

1. UNICEF

2. Word Vision

3. Plan Inter­na­tion­al

4.Care inter­na­tion­al

5. Engen­der Health

6. Pathfind­er Inter­na­tion­al

7. PATH

8. African Med­ical and Research Foun­da­tion (AMREF)

9. Johns Hop­kins Uni­ver­si­ty Cen­ter for Com­mu­ni­ca­tion Pro­grams

10. Inter­na­tion­al Res­cue Com­mit­tee Tan­za­nia  (IRC)

Les dispositifs

Inventaire des actions menées auprès des familles

Tanzania  Social Action Fund (TASAF) — Fonds d’action sociale

Le Plan nation­al d’Action chiffré pour les Enfants les plus vul­nérables (EPV)

Le pro­gramme est placé sous les aus­pices du Min­istère de la Pro­tec­tion sociale. Il met l’accent sur le sou­tien à tous les enfants qui sont con­sid­érés comme les plus vul­nérables, indépen­dam­ment de la cause de leur vul­néra­bil­ité, afin d’éviter la stig­ma­ti­sa­tion asso­ciée à l’identification des EPV aux por­teurs de VIH/SIDA. Le pro­gramme met l’accent sur le ren­force­ment des soins et des mécan­ismes d’assistance de prox­im­ité, y com­pris la créa­tion de comités pour les EPV au niveau des quartiers et des vil­lages. Les asso­ci­a­tions de prox­im­ité sou­ti­en­nent la four­ni­ture des ser­vices essen­tiels à la fois aux enfants et à leurs aidants. Le sou­tien pro­fes­sion­nel et tech­nique aux tra­vailleurs soci­aux est essen­tiel pour la réus­site de la mise en œuvre du Plan nation­al d’action chiffré, en par­ti­c­uli­er au niveau des munic­i­pal­ités et des pop­u­la­tions.

Le Paquet II de la Stratégie nationale pour la Crois­sance et la Réduc­tion de la Pau­vreté (NSGRP II)

Il met l’accent sur l’amélioration de la qual­ité des ser­vices soci­aux et sur l’engagement auprès de la majorité des groupes de per­son­nes pau­vres et vul­nérables. Les grands enjeux de ce paquet sont la qual­ité de vie et le bien-être social pour la for­ma­tion des com­pé­tences, avec un accent par­ti­c­uli­er mis sur les plus pau­vres, les per­son­nes hand­i­capées et d’autres groupes vul­nérables. Le paquet iden­ti­fie l’objectif prin­ci­pal de la pro­tec­tion sociale comme la préven­tion des niveaux inac­cept­a­bles d’insécurité et de pré­car­ité socio-économique. Il com­porte une stratégie qui recon­naît que les inter­ven­tions visant à prévenir une descente dans la pau­vreté dif­fèrent de celles qui sont des­tinées à aider les caté­gories de per­son­nes qui, en rai­son de l’âge, du hand­i­cap, de la stig­ma­ti­sa­tion ou d’autres fac­teurs, peu­vent être exclues des presta­tions sociales ou autrement inca­pables de sub­venir à leurs besoins.

Les Recom­man­da­tions nationales pour l’amélioration de la qual­ité des soins, le sou­tien et la pro­tec­tion des enfants les plus vul­nérables (2009)

Ces recom­man­da­tions ont été mis­es au point afin d’harmoniser et d’uniformiser la presta­tion des ser­vices. Elles four­nissent aux tra­vailleurs soci­aux une gamme d’actions et d’options à adopter en fonc­tion des besoins indi­vidu­els de l’enfant et des niveaux de qual­ité souhaités. Elles peu­vent être util­isées comme un out­il à la fois pour la presta­tion directe de ser­vices et pour le suivi des prestataires de ser­vices.

Le Plan nation­al d’action pour l’Élimination des formes les plus graves du tra­vail des enfants (2009)

Ce plan met en évi­dence les pires formes du tra­vail des enfants dans le cadre de la NSGRP et souligne que l’élimination de ces formes de tra­vail est l’une des mesures essen­tielles de la lutte con­tre la pau­vreté. Il indique que les enfants soumis à ces pires formes de tra­vail con­stituent l’une des caté­gories des EPV. Il rap­pelle le rôle des tra­vailleurs para-soci­aux qui lut­tent con­tre le tra­vail des enfants, dont la sen­si­bil­i­sa­tion de ter­rain et l’identification, l’évaluation des besoins, la four­ni­ture de sou­tien, et l’orientation des enfants tra­vailleurs vers les ser­vices dont ils ont besoin.

les pro­jets en cours
Mak­ing Moth­er­hood Safe (Faire une mater­nité sans risque)
Péri­ode : 2014-03-28 ⇒ 2017-03-31
Descrip­tion : Le pro­jet vise à amélior­er l’accès aux ser­vices de san­té de qual­ité pour les femmes enceintes pau­vres et leurs nou­veau-nés à Dar es Salaam et ses envi­rons .

Sup­port to Tanzania’s Nation­al Mul­ti-Sec­toral Strate­gic Frame­work on HIV and AIDS (Appui au Cadre stratégique nation­al mul­ti­sec­to­riel de la Tan­zanie sur le VIH et le SIDA)
Péri­ode : 2011-02-03 ⇒ 2016-06-30
Descrip­tion : Ce pro­jet s’appuie sur la mise en œuvre du Cadre stratégique nation­al mul­ti sec­to­riel de la Tan­zanie pour le VIH / SIDA. Le cadre englobe une grande var­iété d’activités dans la préven­tion, les soins, le traite­ment.

Improv­ing Access to Jus­tice for the Dis­ad­van­taged in Tan­za­nia (Amélio­ra­tion de l’accès à la jus­tice pour les per­son­nes désa­van­tagées en Tan­zanie)
Péri­ode : 2008-10-08 ⇒ 2013-07-31
Descrip­tion : L’Organisation nationale pour l’assistance juridique ( NOLA ) sou­tient un accès accru à la jus­tice , la bonne gou­ver­nance et le respect des droits juridiques et humains en faisant le plaidoy­er pour un envi­ron­nement juridique amélioré en Tan­zanie , et de fournir des ser­vices d’aide juridique à 1.500 per­son­nes pau­vres par an

TACAIDS ( Com­mis­sion tan­zani­enne sur le sida ) relève du bureau du Pre­mier min­istre , mais tra­vaille à tra­vers PMORALG . Il dis­pose de 21 secré­tari­ats régionaux , qui don­nent la super­vi­sion tech­nique du 132 Con­seil mul­ti­sec­to­riel

La recherche

Recherche scientifique universitaire (thèses, mémoires de master)

Human Devel­op­ment Trust (HDT), June, 2011.
Gaps in Poli­cies and Laws that Per­pet­u­ates Gen­der Based Vio­lence in Tan­za­nia
http://www.humandevelopmenttrust.org/hdt/resources/doc_download/112-gaps-in-policies-and-laws-that-perpertuate-gbv-in-tanzania.html

The Nation­al Fam­i­ly Plan­ning Research Agen­da, 2013 — 2020.
Government/MOHSW, 2013
http://www.prinmat.org/uploads/National_Family_Planning_Research_Agenda_2013.pdf

The Unit­ed Repub­lic of Tan­za­nia-Min­istry of Health and Social Wel­fare: Nation­al Fam­i­ly Plan­ning Cost­ed Imple­men­ta­tion Pro­gram 2010 — 2015
http://www.fhi360.org/projects/progress-tanzania-national-family-planning-costed-implementation-program

Unit­ed Repub­lic Of Tan­za­nia — Nation­al Bureau of Sta­tis­tics (NBS): Tan­za­nia Demo­graph­ic and Health Sur­vey (TDHS 2010)
http://dhsprogram.com/pubs/pdf/GF20/GF20.pdf

Unit­ed Repub­lic of Tan­za­nia
Assess­ment of the Social wel­fare Work­force in Tan­za­nia
http://www.socialserviceworkforce.org/system/files/resource/files/Assessment%20of%20the%20Social%20Welfare%20Workforce%20in%20Tanzania.pdf
Guga, E., Par­ry-Williams, J., & Dunn, A. (2009). Map­ping and assess­ment of for­mal and infor­mal child pro­tec­tion struc­tures, sys­tems and ser­vices in Tan­za­nia. Report for UNICEF Tan­za­nia. Dar es Salaam, Tan­za­nia.
http://ovcsupport.net/files/Map_Ass_Tz_Final_Draft_280409.doc

Betron, M. (2008). Gen­der-based vio­lence in Tan­za­nia: an assess­ment of poli­cies ser­vices and promis­ing inter­ven­tions.
http://www.popline.org/node/203688

G.Hermann (2014),Assessment report on alter­na­tive care sys­tem  for chil­dren in Tan­za­nia
http://www.sos-childrensvillages.org/getmedia/85c469cf-d955-4b09-9565–85d4590f1397/Tanzania.pdf

Jan­vi­er Rugira(2015) Forms, Caus­es, and Effects of Vio­lence Against Women in Mbu­lu Tan­za­nia
GENERAL EDUCATION JOURNAL; Vol. 4; 1ssue 1; Pages 16–31; June
http://www.mmu.ac.tz/uploads/article2.pdf

Les publications

Ouvrages

1. C.K.Omari,(1989), Social-Cul­tur­al fac­tors in mod­ern fam­i­ly plan­ning method in Tan­za­nia
http://www.amazon.com/Socio-Cultural-Factors-Planning-Tanzania-Medicine/dp/0889461899

2. Creighton.C ( 1999–2000) Gen­der, fam­i­ly and work Tan­za­nia
http://centaur.reading.ac.uk/24444/1/Evans%202004%20Tanzanian%20Childhoods.pdf

3. T.Arushi etl :most vur­nelable chil­dren in Tan­za­nia
http://www.epdc.org/sites/default/files/documents/Tanzania_Vulnerability.pdf

4. Krenn.Magdalena,etl (2014) Assess­ment report of the alter­na­tive care sys­tem for chil­dren in Tan­za­nia
http://www.sos-childrensvillages.org/getmedia/85c469cf-d955-4b09-9565–85d4590f1397/Tanzania.pdf

5. Mbilinyi, M., & Nyonyi, T. (2000). Liveli­hoods, Employ­ment and Income Pol­i­cy.

6.  William.F.G (1977) The extend­ed Fam­i­ly as an agent in urban­iza­tion: A sur­vey of men work­ing in Dar es salaam Tan­za­nia

7.  Robertson.F, etl (1996),2nd ver­sion; Gen­der, fam­i­ly and soci­ety

8. Ulla.V (1987), 2nd ver­sion: The wom­ens ques­tion and the modes of human repro­duc­tion: an analy­sis of a Tan­za­nia vil­lage Chilem­bo, P. M. (2004). Gen­der and food secu­ri­ty in an irri­ga­tion scheme: case study of Chipa­pa house­holds, Kafue Dis­trict.

 

Articles scientifiques

1.   J. Vyrastekova:(2014). Evi­dence from  parental choice exper­i­ments in Tan­za­nia: Moth­ers more altru­is­tic than fathers, but only when bear­ing respon­si­bil­i­ty alone

2   Evans, R. M. (2004). Tan­zan­ian child­hoods: street children’s nar­ra­tives of ‘home’. Jour­nal of con­tem­po­rary African stud­ies, 22(1), 69–9

3.    Ernest, H., Sai­teu, G., & Maro, G. (2011). Pro­mot­ing mod­ern fam­i­ly plan­ning among Tanzania’s nomadic com­mu­ni­ties. Exchange, 1, 9–11.
http://www.bibalex.org/Search4Dev/files/377647/216503.pdf

 

Études et rapports

M.Penina ;some prob­lem in rear­ing chil­dren in Tan­za­nia
http://archive.lib.msu.edu/DMC/African%20Journals/pdfs/Utafiti/vol4no2/aejp004002003.pdf

Tan­za­nia child  rights  sta­tus reports 2013
http://childrightsforum.org/files/Tanzania%20Child%20Rights%20Forum%20Status%20Report%202013.pdf

TANZANIA 2013 HUMAN RIGHTS REPORT
humanrights.or.tz/reports

PROGRAMME SUPPORT DOCUMENT
GENDER EQUALITY AND WOMEN’S EMPOWERMENT PROGRAMME II
TANZANIA
http://tanzania.um.dk/en/~/media/Tanzania/Documents/Gender%20Equality%20and%20Womens%20Empowerment%20II%20Final.pdf

 

Guides et fiches pratiques

Nyan­duga, B. T., & Man­nin, C. (2006). Guide to Tan­zan­ian Legal Sys­tem and Legal Research.
http://www.law.northwestern.edu/library/resolver.cfm?handle=3654

Magon­go, J., & Da Cor­ta, L. (2011). Evo­lu­tion of gen­der and pover­ty dynam­ics in Tan­za­nia. Avail­able at SSRN 1896143.
http://r4d.dfid.gov.uk/PDF/Outputs/ChronicPoverty_RC/WP203-Magongo-DaCorta.pdf
Da Cor­ta, L., & Price, L. (2009). Pover­ty and Growth in Remote Vil­lages in Tan­za­nia (2004–2008). Chron­ic Pover­ty Research Cen­tre Work­ing Paper, (153).

Magon­go, J., & da Cor­ta, L. (2011). Research on Pover­ty Alle­vi­a­tion.
(PDF) from repoa.or.tz

 

Articles de presse

Analy­sis
Tan­za­nia: Fac­ing the Neg­a­tive Effects of Sin­gle Par­ent­hood
Dora Tesha 16th,  April, 2011
source : Tan­za­nia Dai­ly News (Dar es Salaam)

FGM: A seri­ous threat to women’s health
SOSTHENES MWITA 15 Feb­ru­ary, 2016
source : Tan­za­nia Dai­ly News paper

Women sup­port­ing women is very imper­a­tive
SALMA HAMISI ‚18 Feb­ru­ary, 2016
source : Tan­za­nia Dai­ly News paper

Every fam­i­ly must have a meal on its table
EDITOR /28 Jan­u­ary, 2016
source : Tan­za­nia Dai­ly News paper

Focus should be on tack­ling mater­nal deaths
EDITOR /17 February,2016
source : Tan­za­nia Dai­ly News paper

 

L’actualité

en attente des don­nées fournies par le pays mem­bre …

 

Documents

en attente des don­nées fournies par le pays mem­bre …